71

Pédagogie Et Révolution

Général

Sous-titre: Questions de Classe Et (re)lectures Pédagogiques
Auteur: Chambat, Grégory
Éditeur:
Format:
Date d'achat:
Prix d'achat:
Contact: carlos@utzqanil.com
Emplacement: 40 avenue de Grande Bretagne,
Médium:
Année de production:
Région:
Nationalité:
Format:
URL:

Publication

Maison d'édition: Editions Libertalia
Édition:
Année copyright:
Année de publication: 2011
ISBN#: 2-918059-21-8
LCCN#:
Pages: 203
Traducteur:
Langue: fr
LoC Classification:

Classification

Genre:
Mots clés: Education
Série:
N° dans la série:
Condition:

Commentaires

"Puisque la répétition est l'art du pédagogue, qu'on nous permette une nouvelle fois d'insister sur la conviction que la pédagogie s'inscrit inévitablement dans un projet politique et social. N'en déplaise à ceux qui s'efforcent cyniquement de le camoufler ou à ceux qui ont déposé en cour de route ce fardeau devenu trop encombrant. En ce qui nous concerne c'est en reliant ces deux engagements – l'action pédagogique et l'action syndicale – que nous entendons avancer au milieu de la foule de ceux qu'ont rêvé un autre monde." Cantonné à la seule question des moyens ou englué dans l'artificielle querelle opposant "réac-publicains" et pédagogistes, le débat autour de l'école est aujourd'hui dans l'impasse. Proposer une relecture des classiques de la pédagogie et questionner leur actualité à la lumière des enjeux présents est une manière de réactiver l'inspiration qui guidait les éducateurs d'hier. De Francisco Ferrer à Jacques Rancière, en passant par Célestin Freinet, Paulo Freire, Pierre Bourdieu ou Ivan Illich, ce recueil esquisse le bilan d'un siècle de pratiques et de luttes pour une éducation réellement émancipatrice. Ce parcours pédagogique emprunte également des chemins oubliés ou plus inattendus : l'apport du syndicalisme révolutionnaire, de Fernand Pelloutier à Albert Thierry, ou l'oeuvre éducative de la révolution libertaire espagnole. Si la postérité a conservé la trace de quelques-unes des figures convoquées ici, elle ne doit pas nous faire oublier que le combat pour une école de la liberté et de l'égalité fut toujours une pratique collective et sociale.